top of page
Rechercher

Le rôle de la rétine chirurgicale en oncologie oculaire

Le mélanome uvéal survient lorsque les mélanocytes de l’œil se transforment en cellules malignes (cancéreuses). La majorité des cas se situent dans la choroïde (85%), et les autres vont être dans le corps ciliaire et l’iris. C’est un cancer rare avec une incidence de 5-6 cas/ 1 million de population, mais étant le plus grand centre d’oncologie oculaire au Québec, le CHUM reçoit la très grande majorité des cas de la province. Ceci nous a permis de développer une grande expertise dans ce champ au niveau national.


Rôle du chirurgien de rétine : la biopsie choroïdienne


La très grande majorité des mélanomes choroïdiens sont diagnostiqués par l’examen clinique ainsi que l’imagerie (échographie, résonnance magnétique). Cependant, une biopsie choroïdienne est indiquée dans quelques situations :


  • Tumeur d’allure atypique où le diagnostic est incertain


  • Tumeur d’allure métastatique (et non mélanome), mais que le cancer primaire n’est pas identifiable


  • Analyse cytogénétique d’un mélanome choroïdien diagnostiqué

Les cellules humaines en santé contiennent 23 paires de chromosomes composés de gènes. Les cellules qui deviennent aberrantes vont démontrer des changements dans ces chromosomes et vont être considérées cancéreuses lorsqu’elles se multiplient rapidement.


Un des plus grands indicateurs de mauvais pronostic dans le mélanome uvéal est l’aberration chromosomale. Le risque de développer des métastases est significativement plus grand lorsque nous voyons une perte de chromosome 3 (monosomie 3). Des mutations dans d’autres chromosomes peuvent aussi survenir.


Le but de faire une analyse cytogénétique est de pouvoir donner un pronostique de survie au patient atteint d’un mélanome choroïdien et de mieux déterminer leur risque de développer des métastases. Le CHUM est un des seuls centres au Canada qui offre ce test aux patients.





Rôle du chirurgien de rétine : réparation du décollement de rétine exsudatif/Toxic Tumor Syndrome


Lorsqu’un mélanome choroïdien est traité par la radiation, la nécrose des cellules tumorales peut mener à une vasculopathie ischémique et en conséquence, une exsudation sévère (Toxic Tumor Syndrome). Cette exsudation peut ensuite causer un décollement de rétine, et finalement un glaucome néovasculaire sévère qui pourrait nécessiter une énucléation.


Ce sont souvent des yeux avec un mauvais pronostique visuel, mais notre rôle est de tenter de préserver le globe pour ces patients. Pour les décollements de rétine exsudatifs, nous pratiquons une vitrectomie et dans certain cas de « Toxic Tumor Syndrome », une endorésection du mélanome choroïdien déjà traité par radiation.



Dr Karim Hammamji : chirurgien vitréo-rétinien

Dr Sonia Callejo : Oncologue oculaire


 

Plus de contenu vidéo en chirurgie oculaire est disponible sur la chaine Youtube d'ophtalmologie du CHUM.


Comments


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Ne manquez aucune actualité

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Ne manquez aucune actualité

bottom of page